Premiers Jours

Ce mercredi soir-là, 24 heures après mon arrivée, tu es venue me voir à l'hôpital mamie avec tes parents qui sont alors mes arrières grands-parents.

C'est bien ça Loïc.

Malheureusement, aucun de vous n'avez pu me prendre car j'étais encore à la pouponnière et en incubateur le temps que maman aille mieux et que les infirmières soient bien rassurées sur la santé de mon  petit coeur.

Regarde, mamie, comme je dors bien et j'aime tenir ma main sous ma figure.  Il paraît que maman aussi dort ainsi. Hi! Hi! Hi!

Papa de son côté pouvait entrer dans la pouponnière.  Il put me prendre dans ses bras afin que vous puissiez me voir d'un autre angle.  L'infirmière qui s'occupait de moi était super gentille et a pris ces photos pour vous tous.

Je dors vraiment bien dans les bras de papa.

Là mamie, si tu te souviens bien, je t'ai épatée. Hi! Hi! Hi!

Ho oui Loïc en effet, cela m'a fortement impressionnée.

Du fait que ma maman ne pouvait pas m'allaiter pour le moment à cause de tous ses fils dans ses bras, elle put quand même tirer son lait ainsi que le colostrum du début pour mon mieux-être.  Afin que je ne m'habitue pas à une bouteille et accepte mieux dans quelques temps le sein de maman, l'infirmière me fit boire à partir d'un petit gobelet.

Oups! c'est quoi cela que je devais me dire, et qui me dérange dans ma sieste ? Hi! Hi! Hi!

    

  Bon d'accord, je vais avaler tout cela.              Et ensuite le temps du rot pour bien digérer.

    

Allo madame la gentille infirmière, crois-tu que je vais réussir mon rot ?

  Hi! Hi! Hi! je vais te jouer un tour et en recracher un peu.

    

Après ce temps pour boire, vous êtes retournés voir ma maman et c'est là que vous avez eu une surprise.

L'infirmière vous avait joué un tour et était rendue dans la chambre de maman avec moi.  Vous avez donc pu me voir sans être derrière une vitre.  La seule chose, vous n'aviez pas le droit de me toucher.

Et oui Loïc, et comme nous étions si heureux de te voir dans les bras de ta maman, nous avons respecté les consignes sans aucune difficulté.

Et voilà, je retourne dans  ma petite chambre personnelle pour une autre nuit à la pouponnière.

Le jeudi, maman est enfin débarrassée de tous ses fils et est autorisée à venir me voir en chaise roulante dans la pouponnière et peut enfin m'allaiter directement.  Ce jour-là elle reçut la visite de ma grand-mère Linda qui n'a pas pu me prendre elle non plus.  De mon côté, j'étais sorti de l'étape de l'incubateur et on m'avait habillé pour l'occasion.

Ho maman, j'ai l'air d'une poupée dans tes bras. Hi! Hi! Hi!

Tu me chantes quoi là maman ?  Une berceuse ?

Le samedi après-midi, maman est enfin prête et j'arrive maintenant dans sa chambre pour co-habiter avec elle.

Papa m'a bien emmitouflé.

Il est vrai que j'ai tendance un petit peu à perdre ma chaleur.  N'oublie pas que je suis arrivé presque un mois à l'avance. Hi! Hi! Hi!

Le lendemain soir, soit le samedi, tu es revenue me voir mamie avec ton petit frère François. Et .....

Tu veux connaître la suite ?

Hi! Hi! Hi! alors te faut aller dans la prochaine page intitulée "La Famille".

À tout de suite.

© lumdam 2008