Parfois des chemins en avant nous semblent clairs, précis et d'autres semblent flous.

J'avais un choix à faire car j'arrivais à la ...

"Croisée des Chemins."

Période vécue entre le 5 mai et le 25 juin 1994

Mai 1994

Des retrouvailles avec des amitiés de mes 15-16 ans.

L'un deux servira d'élément déclencheur.

Je ne suis point heureuse dans mon mariage, je pense depuis des années à me séparer, mais je ne trouve pas la force en moi de le faire.

 Il y a mes enfants, ma famille.

 Cet ami me remet face à moi-même.

À qui j'étais à cet époque, joyeuse, dynamique,

Remplie de buts à réaliser.

 

Je suis devenue terne, triste, sans vie, sans autre but que celui de survivre...

Je m'accroche à lui, je suis dépendante affective, je crois que seul un homme peut me rendre heureuse.

 

Juin 1994

Je réussis à prendre une fin de semaine de réflexion, je vais chez une de mes tantes.

Là je découvre un autre monde,

Je lis plein de textes et les prends en note.

Un texte me fut précieux car par la suite pendant 100 jours , j'en ai fait la lecture.

 

"Memorandum de Dieu",

tiré du livre "Le plus grand miracle au monde" de Og Mandino

Pendant ces 3 jours,

 je fais aussi la découverte de musique en sanscrit,

musique  avec des sons qui guérissent.

Musique de Patrick Bernardth,  soit "Atlantis Angelis"

 

Sur cette musique,  quelque chose de mystérieux se passe

En dedans de moi, je perçois des couleurs.

La musique est remplie de couleurs.

 

Je téléphone à cet ami, il ne veut point me voir, il avait omis de me dire certaines choses sur sa vie.

Je me regarde et c'est à ce moment là que je choisis de reprendre ma vie en main, sans que mon bonheur ne devienne dépendant de quiconque.

MERCI à toi Rock M., car ce jour-là, en me fermant ta porte, tu m'as donné l'élan nécessaire afin que j'avance

 

Tout comme cette image, il y avait 2 voies, l'une qui conduit au sombre, celle de qui j'étais devenue

Et celle qui conduit à la lumière, celle  qui m'était ouverte, celle avec  un monde de l'invisible dont je n'avais point conscience.

J'ai choisi celle de la lumière, celle la moins fréquentée, et ce choix me fut le plus riche  de joies.

 

Merci d'être avec moi pour ce voyage dans l'inconnu

Ce voyage dans le monde de l'invisible

Sur un chemin moins fréquenté.

© lumdam 2001