J'ouvre cette page pour parler plus spécifiquement de mon frère Jean-Pierre, car contrairement à mes 2 autres frères, c'est avec lui que j'ai vécu différentes situations suite à son départ de la terre le 4 mars 2004 à l'âge de 42 ans. 

Le soir même de son départ, alors que nous étions réunis toute la famille chez mes parents suite à la triste nouvelle de son départ lors d'un infarctus en plein bois, je sortis un moment dehors et Jean-Pierre m'apparut dans un chemin de lumière.  Je lui demandai s'il avait terminé son contrat, il me sourit et me dit que oui et je lui dis alors d'aller dans la lumière.  Plus tard en soirée, je retournai encore une fois dehors et le vis à nouveau, ma nièce Mélodie allait à sa rencontre et ils se serraient mutuellement dans les bras.  La fois suivante je la vis assise près de lui, ils étaient tous deux comme assis sur un nuage et regardaient ce qui se passait en bas, pour la famille.  À plusieurs reprises ce soir-là, je sortis dehors pour chaque fois l'apercevoir à une autre étape sur son chemin lumineux, la dernière fut de voir qu'au bout de ce chemin, les autres membres décédés de ma famille l'attendaient alors que Mélodie continuait de l'accompagner en lui donnant la main.  Je sentis mon frère très serein tout au long de ces moments de visions.

Le lendemain,  je me connectai intérieurement à son essence et je pus constater que JP ne restait pas accroché à la terre, qu'il continuait de bien avancer dans son chemin de lumière.  Tout au long des journées au salon funéraire, je ne sentis point la présence de JP près de son corps mais je sentis que Mélodie était là pour plusieurs.

Le 24 mars, j'écrivis dans mon journal que quelques temps avant, Jean-Pierre m'était apparu et nous avions discuté ensemble.  Il m'avait dit entre autre de ne point me culpabiliser de n'avoir éprouvé que très peu de peine suite à son départ de par ma vision intégrée de ce qu'est la mort.  Il me disait qu'il était heureux, qu'il ne servirait point de guide à quiconque, qu'il avait beaucoup enseigné et que maintenant il désirait apprendre du nouveau, expérimenter du nouveau de l'autre côté.  Par la suite, Jean-Pierre vint me voir à différentes occasions.

Le 5 octobre 2006, alors que je lisais un livre, je songeai à lui, je me demandai s'il se réincarnerait avec ses enfants et ce qui monta en moi fut qu'il serait le prochain bébé de notre jeune frère François.  Il reviendrait ainsi expérimenter le couple grâce à ce modèle de parents semblable à ce qu'on avait connu.  Car François était un enseignant, un chercheur, un autodidacte avec une femme auprès de qui la liberté d'être était là, le soutien mutuel.  Il allait sûrement revenir en garçon.  Je me dis que c'était à suivre.

Le 4 décembre, François m'annonce que sa femme est enceinte et que le bébé arrivera pour juillet prochain.

Le 25 mars 2007, je rêvai à lui.  Dans ce rêve, il revenait jaser avec la famille en tant que personne "ressuscitée".

Le 23 avril, la femme de mon frère François me fait part que l'échographie a démontré que le nouvel enfant qu'elle porte est un garçon. 

Je n'ai point écrit cela dans mon journal intime sauf que quelques jours plus tard, mon frère m'envoya une photo prise à l'échographie et quelque chose me sauta aux yeux.  Je pris la photo du bébé et celle de Jean-Pierre, et les mis sur mon logiciel de retouche photo, je les juxtaposai.  Je fus éblouie et trouvai que Jean-Pierre me jouait là un bon tour car les traits des visages étaient les mêmes.

Le 10 juillet, Olivier vint au monde.

Dans les années suivantes, lorsque j'observai Olivier, je pus retrouver en lui des traits, des attitudes, des mimiques qui n'appartenaient qu'à Jean-Pierre de son vivant, selon mes souvenirs aussi de notre enfance.

Lorsque je regarde Olivier, même si je sais que c'est l'âme de Jean-Pierre qui c'est réincarnée, je vois surtout la nouvelle identité, la nouvelle expérience qu'il est venu vivre.

© lumdam 2013