En début de l'année 2001, j'avais écrit un peu sur mon père dans l'écrit "Mes parents".

Et maintenant en novembre 2013, de par le Phénix" du site, je vais écrire sur lui en tant qu'individu seul.

En 2001, j'avais écrit pour mon travail de lumière, que j'avais reçu comme héritage parental, ceci de mon père:

-capacité d'apprendre par moi-même, autodidacte

-avoir des projets en tête

-compréhension intellectuelle, facilité d'apprentissage

-étudier, ne compter que sur moi même

-capacité de foncer pour réaliser mes objectifs, ne pas me laisser décourager

-perfectionnisme

-sens de l'équité

-que les connaissances acquises, personne ne peut nous les enlever

-faire de la recherche, enseigner, transmettre, créer

-que je peux réussir autant qu'un homme

-d'aller chercher les outils, les connaissances dont j'ai besoin

-sens de l'organisation

Au fil des ans, il ne se passa rien de spécial avec mon père.  La relation entre nous était harmonieuse, sans plus, comme elle l'avait toujours été dans le passé.

C'est en novembre 2010 que je me retrouvai à voir une ancienne blessure face à mon père à travers un retour provisoire chez lui et certaines situations.  Cette blessure, que je sentais d'humiliation,  datait de mes 14 ans et je l'avais enfouie très loin à l'époque car je ne voulais point, n'y ne m'avait donné le droit à ce moment-là, de lui en vouloir ou même de le détester .

Même si je ne restai là que quelques semaines, j'eus à travailler sur moi durant plusieurs mois ensuite afin d'illuminer tout cela et retrouver l'amour en moi face à mon père.  Car inconsciemment, en revivant avec lui, je m'étais sentie aussi redevenir la petite fille qui craignait et ne voulait point déplaire à la figure parentale de l'autorité.

Je vis aussi que, malgré certaines situations qu'il voulait contrôler, il avait été présent lorsque j'avais eu besoin de lui, de son aide. Et je vis que je ne le laissais plus diriger ma vie, donc une belle progression pour moi.

Le 1er mars 2011, de par la transcription que je faisais de mes anciens journaux intimes, j'eus certains regards face à mon père et comment il avait été avec moi toute sa vie.  Je pus voir qu'il avait fait de son mieux selon sa vision à lui du bonheur et qui était différente de la mienne maintenant.  Il ne pouvait pas me donner ce qu'il n'avait pas pour lui-même, ce regard de l'être que j'avais à travers mon cheminement.  Il ne pouvait pas comprendre mon chemin de l'intuition car il n'était point dans cela.

En avril 2012, par 2 fois je rêvai à lui et dans ces rêves, je m'affirmais simplement sans émotion face à lui et son désir de diriger ma vie.

Quelques jours plus tard, soit le 28 avril en après-midi, j'apprends que papa est décédé d'un infarctus.  Celui-ci fut violent et doux en même temps puisqu'il est parti dans un souffle, aucune crispation de douleur.

(Note:  Mélodie est décédé en 2002, 2 jours avant l'anniversaire de naissance de mon père et mon père est décédé 10 ans plus tard, le jour de l'anniversaire de naissance de Mélodie.)

Lorsque je vais le voir à l'hôpital, j'observe que son essence n'est point près de nous, qu'il est déjà monté dans la lumière.  En soirée et les jours suivants, j'observai souvent et à chaque fois je ne vis point son esprit près de nous.

Peu avant de m'endormir le soir de son départ, il m'apparut et je discutai un peu avec.  Je lui dis que je l'aimais et il me dit qu'il sentait qu'il vivrait beaucoup de compréhensions maintenant et je le confirmai sur cela.  Le dialogue se vécu dans la joie.

Ce ne fut que le 7 juillet qu'il m'apparut à nouveau.  J'étais assise dehors à la boutique quand je le vis. Il me dit qu'il s'en voulait de ne point m'avoir encouragé sur ma voie à moi.  Je lui dis que c'était parfait, que nos âmes avaient programmé cela et que je ne lui en voulais point, que je l'aimais tout comme il m'aimait.  Il m'a dit qu'il verrait au mieux qu'il pouvait pour mettre sur ma route celui, l'amoureux qui saurait m'encourager afin que je connaisse aussi une belle union en couple.  Je lui dis que j'avais connu un peu cela avec Bob.  Je lui rappelai aussi le positif, son héritage qu'il m'avait laissé et dont je lui avais déjà parlé un jour en travaillant avec lui sur le terrain.

Il m'était apparut du temps de sa couette.  Ce fut un beau dialogue sans qu'il y ait en moi la petite fille ayant peur de déplaire à son père.  Nous avons tous deux remarqué cela.

Le contact suivant ne fut que le 8 août.  J'étais à relire les derniers jours de mon journal intime quand je le vis et qu'il me dit : tu as ma bénédiction pour continuer sur ton chemin de lumière.  Je le remerciai.

Le 13 août, alors que je faisais un regard sur moi face à ma mère, il m'apparut pour me dire que j'étais là, avec elle, afin qu'elle ne soit point seule, qu'elle se sente moins seule suite à son départ subit.

Le 9 septembre, alors que je suis assise au bord de l'eau et songe à un futur avec Jean, mon père m'apparaît et me dit que lorsque l'amour sera là pour moi, de penser à moi, de vivre cet amour pour moi, de ne point me priver pour ma mère ou pour mes enfants.

Le 17, le temps que je fis de l'écriture et certaines compréhensions sur ma vie, je sentis sa présence près de moi et et qu'il apprenait de tout cela.

Il n'y eut pas d'autres discussions ou contacts vraiment avec mon père par la suite.

Papa, je t'aime.  Merci d'avoir été mon père dans cette vie-ci.

© lumdam 2013