Que dire sur Mélodie ?

Durant son passage dans son corps physique, elle fut source d'inspiration pour moi, m'aida ainsi à renouer avec l'enfant en moi à travers ses 2 premiers volets sur la source "petit monde de lumdam".

Durant son cours passage sur terre j'eus quelques visions d'elle dans des vies antérieures.  Dans l'une elle était une belle dame tout habillée de jaune, grande robe à crinoline et ombrelle, toute souriante, éclatante de vie, de joie.  L'autre vision fut celle des blessures émotionnelles, des blessures karmiques qui étaient encore en elle et se traduisaient à travers son épilepsie.

Elle fut celle qui de son vivant, me fit aller à la rencontre de la guérisseuse en moi.  Tout cela est plus décrit dans la  "Guérisseuse", la page "Reniement". 

Son départ de la terre le 23 août 2002 à l'âge de 15 mois provoqua un choc en moi et une grande douleur pour toute la famille.  Pourtant presque aussitôt après son départ elle me fit signe à travers ma copine Yalye dans un premier temps et me transmit le message qu'elle me servirait de guide, qu'elle m'aiderait de là-haut afin que je poursuive mon évolution.  Revoici une partie de celui-ci:

"je vais t'accompagner dans le chemin qu'il te reste a faire
je t'aiderai dans les gestes que tu accompliras
je serai toujours près de toi

tu as accompli sur moi les premiers gestes qui te conduiront sur le chemin que tu devras prendre
je resterai toujours près de toi
appelle-moi dès que tu en ressentiras le besoin"

Le lendemain de son départ, elle m'apparut dans une vision, je la voyais souriante, heureuse et courant dans un champ de marguerites.  Coquine elle est car c'est ma fleur préférée.  Elle m'inspira pour un parchemin à sa mémoire.  (Parchemin-Mélodie)  Elle me fit des clins d'oeil à travers différentes situations dans les jours suivants.  Elle passa plusieurs fois aussi par l'entremise de Yalye afin que je fasse des gestes pour elle.  Elle continuait à être en contact avec ma mère aussi, lui apparaissait la nuit.  Ma mère me partageait chacune de ses rencontres avec Mélodie durant la nuit ou ses clins d'oeil en journée.

Le 28, la journée se passa au salon funéraire à accueillir les autres dans leur souffrance, je me sentais impuissante face à leur détresse.  Durant cette journée, Mélodie vint me parler à travers des visions que j'avais.  Elle me ramena souvent à la vision que j'avais de la vie et la mort, à ce que je connaissais maintenant de l'au-delà, de l'invisible.

Le 29, jour de l'enterrement, durant la cérémonie à l'église, je la vis danser au son de sa musique préférée qui fut entendue par tous.  Même l'une de mes tantes l'aperçut ainsi dans l'invisible.  Elle s'amusait avec moi, me faisait rire.  Je dus lui demander d'arrêter car je ne pouvais pas m'esclaffer dans ce lieu.  Lors du sermon du prêtre sur la vie, la mort, le paradis selon l'église catholique, je l'entendais me dire:  tu vas leur dire que c'est pas comme cela, tu vas leur dire tante lumdam.  Elle me nommait ainsi de par le lien qui s'était déjà créé à travers ses volets web.  Voici en quel terme son papa nous parla d'elle lors de cette cérémonie.  Message-Papa

Le 3 septembre, ma mère me signale qu'elle a senti Mélodie couchée près d'elle durant la nuit et qu'elle sentait qu'elle était bien. Quelques jours plus tard nous partagions ensemble ce que nous percevions que Mélodie avait apporté à la famille durant son court passage sur terre.

Mélodie m'accompagne lors de certains rituels que j'ai à faire, à vivre.  Comme elle me l'avait dit, elle était là dès que la guérisseuse en moi avait à agir en quelque sorte.

Le 9 septembre, elle apparaît à coloc, lui indique qu'une surprise est à venir et le 11 sa petite soeur Sarah vint au monde.

Lorsque j'avais demandé à Mélodie comment je pourrais aider ses parents, la famille, elle m'avait alors répondu qu'ils viendraient à moi tout simplement.  Elle avait raison, car le 2 octobre, sa mère vint vers moi afin que je lui parle de comment pouvait être l'au-delà, suite à un film qui était passé à la télévision et dans lequel un medium aidait les âmes d'enfants pris entre deux mondes.  Je la rassurai au meilleur de mes connaissances, mes expériences, Mélodie était allée directement dans la lumière, veillait sur nous tous. Et dans les mois, les années suivantes, je leurs transmis mes connaissances selon les questions qu'ils me posaient. 

Son père me partagea aussi que lorsqu'il l'avait trouvé morte dans son lit et l'avait prise dans ses bras, il avait eu l'impression, la sensation d'une grand paix l'envahir et qu'elle lui disait alors:  papa j'ai fini de souffrir.

Mon frère Jean-Pierre de son côté me confia que lorsqu'il avait vu son corps, il avait eu la sensation qu'elle avait souri aux anges et les avait suivi tout simplement.  Il était étonné de cette perception car il ne croyait point aux anges.

Un an moins un jour après son départ, Mélodie aida encore ses parents, les soulagea d'un grand poids à travers le rapport d'autopsie qu'ils reçurent.  Ils se demandaient s'ils avaient bien agi, s'ils auraient du essayer autre chose, changer de médecin, aller voir d'autres spécialistes, etc.  Elle avait une malformation au cerveau, si elle avait continué à vivre, elle aurait été en régressant constamment, serait devenu un légume et n'aurait pas dépasser l'âge de 7 ans.  Elle était donc partie afin que sa petite soeur ait toute l'attention de ses parents.

C'est à partir de novembre 2002 qu'elle fut plus présente à mes côtés pour du travail sur moi plus concret et cela de façon très intensive.  Elle m'aida lorsque je consolidai ma sécurité intérieure, fut très présente, ne me lâcha pas d'une semelle, rire. Par la suite elle ne fut là que par intermittence, des clins d'oeil de temps en temps puisque je reniais la guérisseuse en moi.

En décembre 2002 elle fut avec moi et m'inspira pour finaliser son dernier volet et créer des montages pour des cadeaux que ses parents voulaient offrir à partir de ses pages web.

Elle fut avec moi ce matin pour la création de ce volet.  Depuis juillet j'habite là où elle a vécu et je sais qu'elle se tient prête pour être à mes côtés pour la guérison, l'accueil de la guérisseuse en moi.

Une part en moi vit encore une certaine douleur face à ses parents, à l'entourage de Mélodie.  Des questions ont montées en moi en écrivant ce texte ce jour.  Dois-je demander la permission du papa pour partager son texte, sa permission pour parler d'elle, de ce lien spécial qui nous unit elle et moi.  Cas de conscience, dilemme, déchirement pour moi entre continuer mon partage et ne point faire de peine à ses parents.  Me respecter dans mon partage de cheminement et les respecter dans leur vécu de ce deuil.  Sont-ils prêts pour cela, quoi que je sais qu'ils ne lisent point mon site, cette partie qu'est "Voyage avec mon âme". 

Mélodie, que dois-je faire ?

J'ai conscience qu'ici encore, j'ai de quoi à dépasser afin de continuer à être vraie pour grandir.  Aller encore une fois, au-delà du jugement des autres.

Note: Je choisis de mettre ici à la suite, les autres écrits qui furent pour Mélodie.

À partir du 15 novembre 2002, Mélodie m'apparut avec mes guides et commença avec moi l'aide pour que je reconstruise ma sécurité intérieure.  Ce travail se prolongea sur plusieurs mois (Voir Pont Intérieur) et elle fut presque sans relâche à mes côtés pour me bousculer, me faire avancer.

Le 1er décembre, la maman de Mélodie me téléphone et on discute de site web, du volet de Mélodie et de celui à venir pour sa petite soeur Sarah.  le lendemain elle me téléphone à nouveau, voir s'il me serait possible de passer des pages du site pour les imprimer et ainsi en faire un livre qu'elle donnerait à certains de sa famille comme cadeau souvenir de Mélodie comme celui que j'avais fait pour son baptême.  Il y avait du boulot qui m'attendait en perspective.  Je sentais aussi que Mélodie serait présente à mes côtés pour ce travail de création et qu'elle m'inspirerait.

Dans les jours suivants, alors que je remaniais ses volets et que je créais et finalisais son troisième, je me demandai si je pouvais alors parler qu'elle avait vécu des crises d'épilepsie.  Je me demandai si je pouvais ajouter le mot de son papa écrit pour elle pour le jour de son enterrement.  Je me demandai aussi si je pouvais ajouter le parchemin que j'avais créé pour elle.

Lors du premier GT du 7 décembre, plusieurs virent et sentirent la présence de Mélodie chez moi.  Peu avant l'arrivée des gens, sa maman m'avait justement téléphoné par rapport à des photos de Mélodie.

Le 10, le premier volet de Mélodie est remanié et prêt à être imprimé.  Je regarde alors pour m'acheter une imprimante afin de mieux visualiser le tout.  Je sentais Mélodie à mes côtés et quelques minutes plus tard sa maman me téléphone pour me demander si je pouvais garder Sarah et elle me dit alors qu'elle avait une imprimante à me donner si je la désirais.  Je vis à travers cela un joli coup de main de la part de Mélodie afin que je puisse oeuvrer encore mieux sur les livres puisque je venais de voir que le deuxième ne pouvait point se travailler de la même façon que le premier. 

Je vis aussi qu'à travers la situation de prendre soin quelques heures de Sarah, j'avais à me dépasser, à retrouver le bien-être que j'avais toujours éprouvé avant quand je prenais un bébé dans mes bras.  Le soir même, je retravaillai une page et un montage photo de Mélodie, lui mis des ailes de papillon pour annoncer son départ au lieu d'ailes d'anges, cela à la demande de ses parents.  Je vis que les nouvelles couleurs étaient alors dans l'orangé, couleur de mon âme.

Dans les jours suivants, je composai et créai des montages spéciaux pour chaque membre qui recevrait un livre de Mélodie, personnaliser ainsi le tout.

Le 14 au matin, je réussis à composer et finaliser le dernier volet de Mélodie, en écrivant ma dernière page, ma dernière discussion avec elle, les larmes sortent de moi.  De leur côté, ses parents étaient contents du travail accompli et me passèrent commande pour d'autres livres pour d'autres gens.

Mélodie ne voulait point que son dernier volet se termine sur une note de tristesse pour moi.  Le 16 en soirée, elle me le fit savoir à travers sa mère qui m'indiqua qu'il y avait eu certaines erreurs  de date, de photos alors qu'elle venait de vérifier le dernier volet.  Je reconnus l'espièglerie de Mélodie à travers cela et je composai dans la joie une dernière page qui s'intitula "espiègleries".

Lors de la fête de Noël chez un de mes frères, je perçus la présence de Mélodie avec nous.

Le 29 décembre alors que je rencontre un du net, il perçoit Mélodie autour de moi.  Je trouvai très drôle le fait que cet homme avait un corps et un visage semblable, certaines expressions comme le papa de Mélodie.

Le premier janvier 2003 chez mes parents, j'observai Sarah, petite soeur de Mélodie,  qui était assise par terre près de moi.  Je pouvais voir que souvent elle regardait entre mon fils et moi et se mettait alors à sourire, son visage s'illuminait.  Je compris qu'elle aussi voyait Mélodie dont je percevais la présence une fois de plus.

Lors du GT du 1er février, Mélodie fut encore très présente auprès de moi.

Le 9 mars, lors du baptême de Sarah, ceux de sa famille du côté maternel vinrent me féliciter et me dire que les livres de Mélodie que j'avais crées les avaient fortement émus.

Vers le 17 mars, je sens que Mélodie me quitte doucement, qu'elle a terminé son aide pour mon pont intérieur.  Que ce qu'il me restait à faire, je pouvais le faire seule.

Le 31 mars, alors que tous mes guides présents, je sens qu'elle me quitte vraiment.  Elle reviendra  me voir qu'à certaines occasions.

Les 5, 6 et 7 août 2005 alors que j'étais à Maniwaki, je sentis sa présence à plusieurs reprises près de moi.  Elle me fit aussi un clin d'oeil à travers un papillon.

Le 17, je sens un reste de culpabilité en moi face à la souffrance surtout de la famille suite à son décès.

Le 5 septembre, je comprends que sur la salle de Lumière Spirituelle, j'aidais surtout des gens en deuil.  Cela venait de mon sentiment de culpabilité, de mon impuissance à aider ma propre famille lors du décès de Mélodie.

Le 25, en regardant des photos près de moi, je prends conscience que ma grand-mère maternelle Gabrielle qui m'a servi de guide au tout début de mon cheminement et Mélodie, ne sont qu'une seule et même âme.  Les regards sur les photos étaient le même.  Les deux avaient aussi vécu certaines expériences physiquement, les deux avaient une volonté de vivre, d'avancer et pour les deux j'avais eu difficulté à accepter leur départ de la terre en quelque sorte.

Le 15 décembre, durant une méditation guidée que je vivais pour mon chakra du plexus, elle fut là et posa ses mains au-dessus de mon chakra le temps de la méditation.

Note:  Le logis dans lequel je venais d'aménager en juin 2005 est celui dans lequel Mélodie avait vécu et était décédée et j'y entreprenais une période de guérison intérieure.

Le 30 mars 2006, je rêvai à Mélodie.  Je la voyais assise et qui me regardait tout simplement.

Le 23 avril, j'écrivis sur elle en tant que mon guide.  Je vécus alors un certain dilemme.  Avais-je à demander la permission à ses parents pour cela ?  Pourtant c'était mon vécu face à elle et qu'une page sur mille à travers mon site.

Le 1er juin, sa mère me demande de créer de quoi et d'écrire un mot sur Mélodie pour une marche pour les enfants malades.  Je trouvai drôle la coïncidence car je relisais justement sur les temps où j'avais fait le livre spécial sur elle pour donner aux grands-parents. Je demandai à Mélodie de m'aider pour ce travail et le lendemain tout se créa.

Le 12, je rêvai d'elle par deux fois.  Dans le premier rêve, on jouait et marchait sur la rue de mon enfance et j'expliquais à quelqu'un la surdité de Mélodie comme l'était celle de Cricri.

Dans le deuxième rêve, ma mère m'apprenait qu'on l'avait opérée et qu'elle en était morte.  Je disais alors, que lui ont-ils fait ?  Elle est encore plus morte qu'avant.

C'était la première fois que je rêvais d'elle alors que cela faisait 4 ans qu'elle était décédée, qu'elle avait quitté son corps physique.

Note:  Je n'ai point retrouvé  dans mes anciens écrits si ce fut à l'automne 2011 ou début de l'année 2012, alors que j'étais allongée dans mon lit un après-midi, Mélodie m'apparut pour me dire que se réincarnerait dans ma famille et avec lequel de mes enfants.  Que cela se ferait lorsque la maman serait prête et aussi qu'elle reviendrait sans aucune maladie grave, qu'elle avait terminé d'expérimenter cela.

En ce 14 novembre 2013, alors que je redéfinis cette page pour le Phénix du site, elle n'est pas encore réincarnée.

© lumdam 2006-13