Cricri

J'ai choisi cette image, car ma fille a joué pendant des années avec le monde merveilleux des pouliches. Même si elle a 13 ans maintenant, elle a encore gardé en elle la joie, l'émerveillement du féerique.

Bébé et enfant tranquille comme l'était sa soeur.  À sa naissance, je faisais de la couture à la maison, dès son réveil et entre ses temps de siestes, elle jouait sagement dans son parc dans la même pièce où je cousais sans arrêt.

Même si elle était d'un tempérament joyeux, elle répliquait à son frère, ne s'en laissait pas imposer par lui. Je m'étais même rendue compte, que parfois il ne faisait que l'approcher, et elle criait afin que je fasse un sermon à son frère.  Vers l'âge de 3 ans, nous nous sommes aperçus que lorsqu'elle répondait au téléphone, elle n'entendait pas avec son oreille gauche.  Nous laissions répondre puisqu'elle faisait cela très bien. Diagnostic, cire dans les  oreilles.   Quelques mois plus tard, alors que j'avais un besoin d'espace et que je sortais parfois avec mes belles-soeurs, mon mari, un soir, sous l'effet de panique, a dit aux enfants que nous étions pour nous séparer et qu'ainsi il ne pourrait plus les voir.  Peu de temps après, nous avons constaté que celle-ci recommençait à ne plus entendre avec son oreille gauche.  Là ce fut la tournée des spécialistes pour en arriver au diagnostic suivant:  nerf auditif attaqué par un virus, surdité totale de cette oreille, rien à faire. Depuis quelques années, elle connaît la cause métaphysique de sa surdité, elle a bloqué inconsciemment, intérieurement l'écoute à recevoir.

Lorsqu'elle a débuté sa scolarité, j'ai vu à ce qu'elle ait un professeur capable de voir à lui donner l'encadrement adapté à sa surdité, heureusement, le langage étant déjà acquis, elle n'eut besoin d'aucun suivi pour celui-ci.  À l'école, elle était  très appréciée de ses camarades de classe, elle se faisait rapidement des amies.  Le professeur m'a dit qu'elle dégageait un charisme encore plus fort que sa grande soeur. C'est auprès d'elle que j'ai débuté l'animation de contes pour les touts petits et qu'est né "les aventures de Charlot".

Ses années scolaires furent  et sont toujours réussies, les professeurs voudraient des classes avec juste des enfants comme elle. Elle a beaucoup d'aptitudes en dessin, elle s'amuse aussi beaucoup à faire des modèles de vêtement en dessin.  C'est une enfant qui peut autant passer du temps seule à jouer par elle-même qu'à  être sociable et jouer avec des amies.

Elle a aussi fait du scoutisme à mes côtés, elle était une leader très démocratique, elle amenait les autres à donner leur plein potentiel.  Souvent  en début de mon cheminement, lorsque je me questionnais sur des actions à faire, je lui en parlais avec des mots simples pour elle et je l'écoutais me répondre, beaucoup de sagesse sortait d'elle. Elle avait aussi son côté humoristique, car comme elle avait conscience d'être mon miroir, lorsqu'on était en confrontation, elle me disait: Maman, tu es en désaccord avec la partie féminine en toi.

Je lui ai montré ainsi qu'à mes autres enfants, à voir l'énergie autour des gens, des objets, des plantes.  Elle est celle qui pratique le plus cette forme de regard.  Je lui ai aussi enseigné à aller en elle, à créer son jardin secret pour aller y  méditer, trouver ses réponses. Je lui ai enseigné à canaliser l'énergie "Reiki", elle s'en sert pour elle et pour les chats quand ceux-ci reviennent avec des blessures. Elle me racontait  souvent ses rêves et comment elle les dirige, elle est consciente quand elle rêve et maîtrise ceux-ci en choisissant ce qui s'y passera aussi.

J'ai pu observer, suite à la mort de son grand-père paternel, qu'elle a une tendance à prendre un rôle de soutien, de mère presque, avec son père. Déjà elle prend sur ses épaules les peines des autres.  Elle sait qu'elle n'a point à faire ça, qu'elle a le droit d'être encore  l'enfant qu'elle est.

C'est une enfant qui déjà est autonome, capable de gérer son temps, ses activités, capable de trouver les moyens pour atteindre ses buts.  Elle a de grandes capacités  académiques et plus. Elle était parmi les plus fortes pour l'école internationale.  Malheureusement, la pression  due au surplus de travaux, de projets, la rendait malheureuse. Elle aime aussi son temps à elle pour respirer, s'amuser, voir ses amies.  J'ai donc vu à la ramener en   programme scolaire régulier.  Les professeurs qui lui ont enseigné dans  les 2 programmes, m'ont assuré que ce fut le bon choix, ses notes avaient augmenté et ils la sentaient beaucoup plus épanouie.

Jusqu'à maintenant, nous avons une belle relation, une belle communication, malgré les  divergences en tant qu'adolescente-adulte. Ce qui fait partie d'une étape normale puisqu'elle est en découverte de son identité, de son individualité.

Elle est celle de mes enfants, qui s'intéresse le plus au monde de l'invisible, à la métaphysique. Lorsque je discute avec des amitiés, elle aime rester avec nous et  apprendre.

Le seul lien d'une vie antérieure que j'ai avec elle, est ma vie aux U.S.A., elle y était ma seule fille et fut écrasée sous un chariot vers l'âge de 2 ans.

Elle aime aussi beaucoup aller sur les dialogues en direct où je vais et discuter avec les gens qui me connaissent.

J'ai pu constater qu'elle traîne en elle, de vies antérieures, le sentiment, la blessure d'injustice. Souvent elle emploie les mots: c'est pas juste. N'en tient qu'à elle de dépasser cela.  J'ai confiance en sa capacité de grandir, d'évoluer.

Marie-Christine, je t'aime.  Merci de m'aider à grandir, à évoluer.  Merci pour  le magnifique miroir que tu es pour moi.

Et voilà mon bébé

Chut !!! faut pas le dire trop fort

Elle aime pas quand je lui dis cela

Vrai que maintenant, elle a presque 14 ans

Attention, c'est maintenant une adolescente.

© lumdam 2001