Voici ce que je vécus et reçus comme informations de son âme et pour lui durant le temps que je vécus avec ses parents et lui, soit l'étape-clef "Effondrement":

Raphael vit le jour le 6 juillet 2010 après avoir fait patienter ses parents, rire, car il est arrivé plus tard que la date prévue et a même pris son temps alors que sa naissance fut provoquée.

Dès son arrivée au logement, je profitai de lui le plus possible en le gardant pour donner un peu de congé à la maman ou en le berçant le temps qu'elle se prépare à l'allaiter.  Je veillais à ce que ce soit ces parents qui s'en occupent lorsqu'il pleurait car point mon rôle.  J'aimais lui parler et le voir me faire de grands sourires.

Vers la fin de juillet, il se mit à avoir des coliques la nuit. Je canalisai le Reiki plusieurs fois pour lui et regardai avec sa mère ce qui pouvait en être la cause et aussi de lui enseigner à canaliser elle-même pour aider le petit.  Il vécu des coliques pendant plusieurs jours.

Le 28 juillet, alors que je le regardais dormir près de moi, j'eus vision d'une de ces vies antérieures.  Il était avec des druides dans une clairière d'un bois, autour d'un feu.  Cela me dit aussi que son essence était là-bas durant ce temps de sommeil.

Lorsque son papa commença à travailler de nuit, je me trouvai à le prendre encore plus souvent afin d'aider la maman et voir à ce qu'il pleure le moins possible pour ne pas réveiller son père.

D'un autre côté, en début août, je sentis que cela achevait de le voir autant et que cela devenait même une certitude.

Le 9 août au soir, alors que je voulais canaliser Reiki sur lui puisqu'il avait encore des coliques, j'assistai plutôt dans l'invisible à un nettoyage énergétique qui se vivait sur lui.

J'avais aussi conscience qu'il grandissait et qu'il aurait bientôt besoin de sa chambre dans laquelle je dormais.

Le 31, alors qu'il dormait et se réveilla brusquement en vivait une grosse peur suite à un éternuement de son père.  C'était la 2e fois que cela lui arrivait.  J'eus alors vision que ce son représentait pour lui, d'une vie antérieure où il avait 9-10 ans, le son d'un train qui l'avait écrasé.  Dans cette vie-là, il s'était pris un pied dans les rails et ne réussissait point à se dégager.   Ce son était resté dans sa mémoire émotionnelle. Je partageai cela avec sa mère qui me dit qu'une autre fois, le petit s'était mis à hurler de peur alors qu'elle avait déplacé sa chaise sur le plancher de cuisine et cela cela avait donné un son comme si justement un train freinait brusquement.  On parla donc de rassurer le petit si cela se reproduisait en lui disant simplement que cela venait d'une autre vie et qu'aucun danger maintenant pour lui.

Le 8 septembre, je me demande si j'ai à faire un détachement des fils relationnels avec Raphael du fait que je quitterai bientôt le logement.  Il me fut dit que non, car trop jeune et qu'il avait besoin de cela pour grandir et avancer.

Le 20, je me dis qu'il se préparait tout doucement à mon départ puisqu'il m'avait moins vu ces derniers jours.

Le 25, j'ai l'impression qu'il sent mon départ prochain et je lui parle alors comme quoi on pourra se voir aussi ensuite.

Le 1er octobre, je reçois message de mon corps comme quoi j'ai difficulté à finaliser de quoi et je sens que c'est face à lui, de le laisser.  Pourtant cela était dans l'ordre des choses qu'il vive qu'avec ses parents et qu'il ait la joie de venir voir mamie tout comme cela était pour Loïc.

Le 6, je vois que Raphael se prépare à mon départ puisqu'il commence à faire des nuits complètes.

Le 16, je comprends que même si j'adore bout de chou, je me dois de prendre du repos de lui, de ses pleurs  en soirée ou la nuit ou tôt le matin.

Note:  je n'ai point retrouver la date exacte dans mes journaux, sauf que j'avais reçu comme information que Raphael était d'Atlantide tout comme son père.

© lumdam 2012