Cette image, parce que tout ce que l'on affirme en pensées, en paroles ou par écrits est automatiquement une demande envoyée dans l'univers afin d'être réalisée.

Lorsqu'on affirme puissamment, cela ramène aussi à la surface toutes pensées ou croyances contraires à cette demande.

Début septembre 96, je viens de terminer lecture d'un livre sur le Rebirth et dans lequel on y parlait beaucoup du changement de nos programmations du mental à l'aide d'affirmations. Naturellement je décidai d'expérimenter, je n'avais rien à perdre de tenter cela.  Je choisis donc dès le départ à travers une liste de possibilités que l'auteur donnait, 10 affirmations que j'appliquerais à travers l'écriture.  Je m'ouvris même un cartable juste pour ce travail-là. 

À peine 1 ou 2 jours plus tard, gros mal de tête, un ami me dit alors que pour éviter cela, il était recommandé de ne travailler que 3 affirmations à la fois.  Je l'écoutai.  Pour aider la nouvelle programmation, il était aussi demandé de travailler les affirmations durant 7 jours (certains livres vous diront 21 jours ou 3 mois) et de les laisser  ensuite partir dans l'univers, un lâcher prise.  Donc après 7 jours, je prenais une journée de repos et recommençait une nouvelle série d'affirmations.  Je pus constater par la suite que certaines se réalisaient très bien et d'autres moins bien.

Pour certaines j'avais à changer quelques mots afin de les sentir plus en accord avec qui j'étais.  Comme la vie fait bien les choses, je pus avoir d'autres outils à travers de nouvelles lectures pour travailler mes affirmations en y ajoutant certaines notions plus appropriées.

Voici un exemple des premières affirmations que j'écrivais:

-Moi, Marie-Claire, je suis prête à laisser entrer dans ma vie le genre d'homme que je désire afin de continuer à grandir dans la lumière et l'amour.

-Moi, Marie-Claire, je suis prête à laisser entrer le travail rémunéré dans ma vie, un travail qui répondra à mes besoins de qui je suis et qui me permettra de continuer à grandir dans l'amour et la lumière.

-Moi, Marie-Claire, je me libère en douceur de mes peurs et de mes limites qui m'empêchaient et m'empêchent encore de grandir dans l'amour de moi.

Et je terminais les affirmations en me disant merci pour ces affirmations.

Regardez bien un des changements apporté :

-Moi, Marie-Claire, je suis prête à laisser entrer dans ma vie un homme qui sera mon miroir pour continuer à grandir dans l'amour et la lumière

M'est arrivé aussi d'écrire la même affirmation de 3 manières différentes, en employant le Moi, Toi et Elle, cela afin que s'imprègne en moi de diverses façons l'affirmation travaillée.

Comme à ce moment-là j'avais beaucoup de soucis financiers, j'utilisai beaucoup celle-ci.

-Merci mon Dieu pour cette somme d'argent qui m'a permis à moi, Marie-Claire, de remettre ce que je devais à tous ceux qui m'ont fait confiance

Cela incluait pour moi aussi les factures aux services divers que chacun utilise comme l'électricité, le téléphone, etc.

Et oups un petit changement est survenu ensuite:

-Merci mon Dieu pour cette somme d'argent qui m'a permis à moi Marie-Claire de remettre tout ce que je devais "et plus" à tous ceux qui m'ont fait confiance.

Tant qu'à y être, aussi bien demander du surplus :-)

Au fil des mois et des années, sans mettre autant de temps sur cela, j'ai continué à faire des affirmations et j'ai vu les réalisations se faire et j'ai aussi vu que je m'attirais le contraire selon si mes peurs étaient plus fortes.

Il m'est arrivé aussi de chanter certaines affirmations, j'avais lu que cela aidait et qu'il y avait alors une émotion d'ajoutée pour donner plus de puissance aux mots.   Ainsi peu avant la réalisation du miracle que fut la nouvelle hypothèque sur ma maison et de toute la finalisation des dettes, je chantais cela :

-Merci mon dieu, pour cet argent, qui m'appartient par droit divin.  Il est libéré et me parvient, de par ta grâce et par des moyens parfaits.

Comme vous pouvez le constater, cette affirmation était d'un autre genre que les toutes premières.

Il est dit aussi, que lorsqu'on travaille des affirmations, il est préférable de ne point en parler aux autres, que cela risque que leurs pensées négatives, leur manque de confiance en la réalisation de nos souhaits interfèrent alors sur notre action d'affirmer.

Selon la force de notre affirmation, cela fait bouger l'univers :-) Je dis cela car le 1er novembre 2001, la veille du jour où je savais que ma cause avec mon ex-mari se vivrait, j'ai affirmé de façon très forte en paroles que "Tout était enfin réglé, que le juge avait tranché et que chacune des parties était heureuse puisqu'elles avaient reçu ce qu'elles désiraient."  J'affirmai cela à plusieurs reprises, vers 16 heures, je reçus appel de mon avocat, je n'avais reçu aucun papier mais il me signalait que l'on se reverrait le lendemain pour le procès. :-)) Et le jour dit, le juge a en effet tranché et chacune des parties avait obtenue ce qu'elle désirait et c'était enfin terminé toute cette histoire de liens d'argent avec mon ex-mari.

Alors, allez-vous tenter aussi l'expérience ?  Juste un conseil, trouvez un bon livre ou un bon outil qui vous permettra de mieux vivre cette expérience en entrevoyant aussi les conséquences.

© lumdam 2001