À toi de choisir, de mon côté, j'ai choisi que le Être soit en premier dans ma vie.

Lorsque j'ai débuté mon cheminement, ces 3 mots-là, expliqués dans un des livres de Lise Bourbeau sont venus me parler  beaucoup.  J'ai alors regardé ce qu'avait été ma vie et comment  j'étais dominée par  le Avoir-Faire-Être. Si  j'avais de l'argent, je pourrais me séparer de mon mari, et  je serais enfin heureuse.  Si  j'avais .... je pourrais ... et  je serais heureuse. 

Je choisis alors d'expérimenter d'Être en premier.  Ce ne fut point facile car je fonctionnais sur le Avoir depuis tellement d'années.  Au fil du temps, par de petits pas, en choisissant d'être heureuse, je pus faire des actions qui alimentaient ma joie de vivre, je vécus alors la vie d'une autre manière.  Je m'arrêtais souvent pour contempler la nature, cela allait bien, puisque gratuit, donc cela ne me demandait aucun avoir.  Il m'a fallu aussi regarder ce qui dans la vie me rendait heureuse sans que cela soit d'avoir quelque chose pour cela.

Dans son livre, Mme Bourbeau expliquait aussi que lorsque tu vis dans le Être, et que tu fais des actions pour continuer à Être, bien souvent l'univers t'emmène alors le Avoir pour cela.  Tant qu'à expérimenter,  j'expérimentai cela aussi.  J'aime tricoter, cela me procure beaucoup de joies de créer des cadeaux pour les autres ainsi, bien souvent  j'étais arrêtée dans cela parce que l'argent que j'avais allait sur autre chose.  Je décidai donc de regarder dans tous les restes de laine que je pouvais avoir et de créer quand même un tricot, par la suite j'ai vu que petit à petit,  j'achetais sans difficulté les balles de laine manquantes pour continuer le tricot.

Naturellement, je me suis risquée à plus gros.  Suite à une pensée que j'avais eue comme quoi il serait fort intéressant que la douche fut surtout au niveau de la salle de bain du sous-sol et que celle du rez-de-chaussée soit gardée que pour la baignoire.  Naturellement l'univers ayant entendu mon désir, il y eut problèmes d'eau dans la douche et  je dus alors rénover cette salle de bain-là.  Je n'avais aucun moyen financier pour entreprendre les travaux qui demandaient alors de nouveaux murs autour de la baignoire.

Je mis alors en pratique le Être-faire-avoir, j'étais heureuse, et de transformer ma salle de bain allait amener plus de joies en moi, donc je décidai de passer à l'action selon mes intuitions, selon aussi les signes de la vie, afin de m'assurer aussi que cela était bien le chemin à suivre pour mon évolution. J'entrepris donc de commencer les travaux en faisant confiance.  Je me mis à défaire les portes de douche qui ne serviraient plus.  Comme par hasard, je rencontrai une ancienne connaissance de mon adolescence et celui-ci était justement quelqu'un capable de rénover, il m'indiqua ce qui devait être enlever des murs et qu'il viendrait ensuite poser les matériaux adéquat et faire le plâtrage.  Je me mis donc à la tâche pour enlever les panneaux.  Comme par hasard, en discutant avec un voisin, je sus que celui-ci avait des restes de placoplâtre de la bonne grandeur pour remplacer les panneaux à enlever.  Donc ma salle de bain avançait tout doucement.  Un jour en regardant ce qui restait des portes de douches, dont une était un grand miroir, je me demandais ce que je pourrai en faire de ce miroir.  En passant devant salle de bain, intuition, je pris mon ruban à mesurer, et pris les mesures du mur longeant baignoire et de la hauteur du miroir et comme par hasard, le miroir pouvait s'installer là. J'en parlai avec l'ami, et celui-ci me parla alors d'un de ses amis qui pourrait me poser aussi céramique autour du miroir et autres murs de la baignoire et cela sûrement de façon gratuite, en échange d'espace de ma cour, le temps qu'il voit à transformer une voiture.  "Troc" fut alors conclu.  Entre temps, une amie m'avait donné des restes de litres de peintures de différentes couleurs dont l'une irait très bien pour la salle de bains.  En résumé, j'avais choisi de ne point me préoccuper de l'avoir pour rénover une salle de bain, et rénovation a eu lieu.  J'avoue que ce chantier a duré 1 an, j'ai eu à m'affirmer quelques fois avec les 2 hommes afin qu'ils respectent leur engagement, leur entente, ce que je n'osais point puisque j'avais l'impression de leur être redevable alors que ce n'était point le cas, puisque ententes avaient été prises entre toutes les parties. En expérimentant cela, j'avais leçon d'affirmation pour moi.  Cette rénovation ne m'a coûté que des efforts, du temps et quelques sous et achat d'un tapis que j'ai trouvé à bas prix, encore une fois, de par l'écoute de mes intuitions.  Cette rénovation date déjà de 4 ans, depuis j'ai expérimenté  souvent que le Avoir arrive lorsqu'on passe à l'action afin de continuer à Être

Il m'est arrivé souvent au fil de mon cheminement, de redevenir malheureuse comme avant.  Dans ces moments-là, je regardais en moi ce qui n'allait point, pour bien souvent m'apercevoir que j'étais alors retombée dans le Avoir-Faire-Être, si  j'avais... je pourrais... et je serais alors heureuse.  Ainsi je pouvais alors, retransformer cela dans le Être-Faire-Avoir.

Il m'est arrivé aussi de refuser du Avoir pour continuer à Être heureuse, car cela n'entrait point dans mes désirs.  Nous avons toujours aussi à vérifier si cela correspond à nos désirs intérieurs. Suite à la rénovation de la salle de bain, les 2 hommes présents ont regardé mon garage, me disant qu'ils pouvaient le réparer, que cela ne prendrait que ceci, que cela, je me sentais bousculée là-dedans sans savoir vraiment si je désirais conserver ce garage. Je leur affirmai donc que cela pouvait attendre que je prenne ma décision sur la destinée de ce garage.  Le garage fut démoli  4 ans plus tard avec la complicité de dame nature.

Souvent nous faisons des actions en fonction du Avoir.  Nous nous marions pour avoir des enfants, avoir une maison, avoir un conjoint. Nous mettons de l'argent de coté pour avoir des vacances, avoir une belle retraite, etc.  Nous en arrivons ainsi à ne point créer notre vie, mais à vivre toujours en fonction du avoir pour plus tard.

Depuis 7 ans, je vis surtout dans l'Être, je choisis continuellement d'Être heureuse et de faire ce que j'aime et qui me rend heureuse.  Je fais confiance à mes intuitions, mes guides, la vie pour le Avoir.  Ce n'est point continuellement facile car la majorité de la société vit le Avoir-Faire-Être.  J'ai donc à me battre parfois pour continuer à  Être, au-delà du jugement des gens qui ne comprennent point ce qu'est d'Être.  J'ai aussi à me battre, à m'entendre, à parler avec des parties de moi qui vivent encore une certaine insécurité, des peurs face à ce qu'il adviendra de moi, de ma vie, puisque j'ai choisi d'Être et de continuer à faire ce qui me rend  heureuse, soit ma mission de lumière.

Dans un écrit ancien de 2001, je parlai qu'un amoureux venait d'entrer dans ma vie, que nos rêves correspondaient et qu'auprès de lui, je vivrai alors avec un avoir  plus grand. Il était prêt à me donner beaucoup au niveau matériel.  Au fil de nos discussions, je m'aperçus que nos visions profondes du couple, de la vie étaient très différentes.  Il vivait à travers le Avoir-Faire-Être alors que je vis le Être-Faire-Avoir.  Je sais ce que sont les conséquences que de vivre avec quelqu'un dont le Avoir passe en premier.  Je me souvenais que j'avais brimé mon être lors de mon premier mariage pour du Avoir en quelque sorte.  Je choisis donc de rompre avec lui. Je choisis de me choisir dans mon être, de m'écouter, de ne plus oublier qui Je suis pour une fausse sécurité matérielle.

J'ai choisi d'Être, de rayonner, de continuer mon cheminement spirituel, j'ai choisi de continuer à écouter mes intuitions, les messages de mes guides, car c'est  sur ce chemin que je suis le plus heureuse.

J'ai choisi d'Être, je continue les actions pour Être, et je continue à travailler sur moi pour encore plus consolider ma confiance en l'univers pour le Avoir.  Car celle-ci fut fortement ébranlée à travers les pierres jetées depuis le début de cette année 2001.

Lorsque je quitterai cette terre, les Avoirs je n'emporterai point, mais ce que je suis, ce que j'ai accompli, cela sera en moi pour l'éternité.  J'aurai vécu le reste de ma vie au lieu de la subir , de survivre en attendant d'Avoir, pour Faire , pour Être.

À toi de choisir, attendras-tu d'avoir tous les Avoirs que tu désires pour être heureux, pour être toi-même ou te choisiras-tu  et Être ?

Hasard ? En ce moment je regarde ma cuisine qui a besoin d'une peau neuve; des  armoires à revernir, un couvre-plancher à changer, des murs à repeindre.  Une amie m'a donné un truc qui coûte peu de sous et qui fait moins de saletés que de tout resabler.  Est-ce un signe de débuter l'action ? Qu'en penses-tu ?  En métaphysique, la cuisine est la pièce qui symbolise la créativité féminine.

Namasté

© lumdam 2001-2013