Ce titre ne vous dira sûrement que peu de chose.  En somme c'est une forme d'attachement existant entre 2 personnes et qui se voit au niveau des chakras en visualisation intérieure (J'ai tenté de représenter un exemple à travers l'image du titre).  Ces fils indiquent lorsque les chakras sont connus dans leur fonction, ce qui est à travailler vis-à-vis une relation et à détacher.

Ho la la, j'espère que je ne vous embrouille point ?

Ok, je commence au début.  J'ai pris conscience de tout cela en lisant "La voix de L'Amour" de Pierre Lasalle, aux Editions de Mortagne.  Voici quelques extraits du chapitre parlant du détachement.

"Généralement, le détachement est une technique qui fait peur à l'aspirant débutant, car le nom même l'effraie.  L'aspirant a tendance à confondre détachement et séparation ou rejet.  En fait, il n'en est rien.

Le mot "détachement" concerne seulement l'aspect technique de la méthode, et non le fait de quitter telle ou telle personne.  Le détachement est une méthode de guérison spirituelle, qui implique une libération et une ouverture se traduisant par un plus grand respect et un plus grand amour pour l'autre.

Habituellement, les gens font état du fait qu'ils sont très "attachés" à telle ou telle personne.  C'est une vérité ésotérique:  il existe en effet des liens affectifs entre les  chakras des gens qui sont très attachés l'un à l'autre.  Ces liens inconscients empêchent l'authenticité, l'amour et l'intimité.  Il est donc nécessaire de s'en débarrasser si l'on veut tendre vers l'amour inconditionnel et améliorer ses relations avec les gens qu'on aime.

Rappelez-vous que le détachement, ce n'est pas rejeter quelqu'un ou ne plus l'aimer, mais au contraire, c'est l'aimer mieux, d'une manière beaucoup plus vaste et plus inclusive, en lui offrant plus de liberté."

"Ce travail vous demandera beaucoup de temps, mais comprenez qu'il vous permettra de vous libérer peu à peu de votre karma relationnel, qui entre pour une bonne part dans l'enchaînement de la "Roue des réincarnations".

Il faut également pratiquer le détachement avec les enfants mais pas avant l'âge de 7 ans, car ce n'est qu'à partir de cet âge que l'enfant commence à maîtriser son corps physico-éthérique et qu'il peut devenir autonome.  Avant, il a besoin d'être sécurisé par sa mère, ce qui nécessite une certaine forme d'attachement.  Il pourra cependant pratiquer une certaine forme de détachement, selon les circonstances, mais sur une base individuelle.

Il est possible de faire simplement une lecture psychique des fils relationnels et de travailler ensuite dessus pour les améliorer."

Je conseille le livre afin de bien comprendre cette technique de visualisation et celle du détachement proprement dit.

La première fois que j'ai pratiqué cette technique et fait aussi un détachement, ce fut en janvier 96 face à Serge G, j'ai eu à refaire aussi en février 96 dont voici extrait de mon journal:

"Je me suis visualisé avec Serge pour voir les fils relationnels entre nous.  Le fil est entre nos 2 chakras du coeur, j'ai visualisé le détachement de ce fil, la douleur fut même physique pour moi, comme la 1 ère fois.  Le fil avait déjà diminué de grosseur.  J'aurai à refaire encore ce détachement."

Par la suite, cette technique de visualisation me permettait de savoir quel genre d'attirance j'éprouvais envers un homme, de connaître en quoi j'y étais attachée.

Pour Serge c'était le chakra du coeur.  Pour avec mon ex-mari afin de travailler le pardon, j'ai souvent vu les fils au niveau du plexus solaire et du chakra frontal, cela signifiait pour moi que j'avais encore des liens émotifs avec lui, plusieurs dus à mon ego.

Pour d'autres, je prenais aussi conscience que l'attirance, l'attachement était surtout au niveau physique, sexualité.

Plus le fil était gros et plus l'attachement était fort.  Parfois , il me fallait plusieurs visualisations avant de voir les fils complètement disparus.

Ce travail de détachement m'a permis d'aimer encore plus sans condition.  Cela m'a permis entre autre, de pouvoir regarder ma fille aînée quitter la maison, prendre son envol avec son copain, sans que j'éprouve le moindre "pincement au coeur", ni soulagement dans l'autre sens :-)

J'ai fait avec les hommes cette exercice lorsque attirance était forte ou que j'en étais amoureuse afin de pouvoir continuer à grandir et les aimer sans condition.  J'ai aussi fait avec ma famille, lorsque j'en sentais le besoin.

J'espère vous avoir ainsi apporté un autre regard envers les relations avec les autres.

Namasté

© lumdam 2001-2013